Nous "jouons" franc-jeu dans cette action, je dois alors vous dire qu'Olivier est très faible. Il a vu le médecin hier, il a 7,5 de tension pour 52kg. Vertiges et voiles noirs sont fréquents chez lui. Vous allez tous conseiller qu'il arrête, c'est naturel. Néanmoins lorsqu'on se lance dans une grève de la faim stricte à l'eau plate, on sait ce qu'il risque d'arriver, contrairement aux interlocuteurs qui peuvent s'en foutre, tel est le cas de Bouillon et de sa préfecture du Bas-Rhin (même s'il est en partance pour un autre département). 

Je répète que nous n'avons rien à vendre, rien à gagner (surtout pas de notoriété !) sauf des séquelles durables, mais nous pouvons gagner la vie de centaines d'animaux. Nous n'avons rien à perdre exceptée peut-être notre vie, et nous assumons pleinement ce risque. Comme ceux qui se font matraquer lors des manifestations et qui repartent parfois sur une civière. Depuis tous temps, des gens opprimés ont perdu leur vie pour une cause qu'ils défendaient. Protéger les animaux est certainement la cause la plus difficile car ils sont exploités et consommés en toute légalité encore à notre époque. Le déplorer est bien, agir est autrement mieux ! Il n'y a pas de petites actions, de distribuer un tract à souffler sur un moustique au lieu de l'écraser, toutes sont importantes. L'action commence même mentalement, par l'intention et le souhait.

Jusqu'à présent l'Etat reste immuable devant notre jeûne, dans quelque temps Fort Foch pourrait donc doubler le nombre de singes en direction des mouroirs de labos. Au moins nous aurions tenté par les différentes manifestations, la pétition (bientôt 80 000 signatures), les courriers etc, d'éviter un plus grand massacre. Et par notre grève que vous avez soutenu magnifiquement, on se souviendra toujours de ce mouvement de jeûne contestataire inédit qui aura permis de sensibiliser le public alsacien et au-delà de nos frontières. Et d'informer que nous sommes "gérés" par des fonctionnaires obsolètes qu'il faut virer dès que possible. J'espère par la voie démocratique, électorale. Sinon par d'autres voies peut-être moins pacifiques dont j'ignore la forme.

Encore je tiens à remercier vivement tous les participants : Jérémy, Pamela, Christelle, Lily, Morgane, Francisco, Quentin, Katia, Christine, Isabelle, Patkris, Maïssane, Gilles, Hélène, Dylan, Cécile, Ingrid, Mélanie, Sandra, Laura, Christine (P), Michèle, Ornella, Prisca, Monique, Madysone, Nathalie, Julie, Geoffrey et donc Olivier "last but not least" : https://www.facebook.com/olivier.luthereau?fref=ts

Un immense merci à vous tous, car si nous avons pu tenir, c'est grâce à vos messages d'encouragement. Je m'en souviendrai et toujours je vous en serai reconnaissant.